5.3

5.3

L’impact de l’assistance par coupons sur les moyens d’existence

Chapitre 5

Durant la Phase 1 (août 2017) du projet, Catholic Relief Services (CRS) a fourni une assistance alimentaire pour résoudre les cruels besoins alimentaires des populations récemment déplacées à l’intérieur de leur pays, les rapatriés, et un petit pourcentage de ménages vulnérables de la communauté hôte affectés par un conflit.

Durant la Phase 2 (septembre 2018), CRS a ciblé 24.000 de ces individus (3.000 ménages) pour recevoir un appui sous forme d’intrants agricoles et de rations pour la protection des semences. L’assistance conditionnelle sous forme de semences et d’outils comprenait une foire aux coupons de semences durant la campagne B (de mars à juin), une autre durant la campagne A (d’août à janvier), et une distribution directe de deux houes par famille lors de la foire aux coupons de semences de la campagne B. Parallèlement à la première foire aux coupons de semences, les ménages ont également reçu une ration de protection des semences (par le biais de la foire aux coupons) qui équivalait à une demi-ration mensuelle. Les ménages ciblés ont acheté les semences suivantes : maïs (acheté par 95,4 % des ménages), niébé (75,7 %), haricots (25,6 %), pastèque (24 %) et arachides (22,9 %). Dans l’ensemble, 91,1 % des ménages bénéficiaires ont trouvé que les foires aux semences étaient correctes, voire excellentes.

Les objectifs généraux du projet étaient les suivants :

  • Les ménages affectés par un conflit dans le Kasaï Central et le Kasaï Oriental ont amélioré leur sécurité alimentaire.
  • Les ménages ciblés ont amélioré leur autosuffisance alimentaire.

En ce qui concerne la production alimentaire, presque tous les ménages ciblés (95,4 %) ont planté les semences achetées, ce qui a donné lieu à une production plus élevée en 2019, qui n’était toutefois pas supérieure à la moyenne. Une forte proportion des ménages (59 %) a planté davantage en 2019 qu’en 2018, 46 % ont planté plus que dans une année moyenne et 30 % ont planté la même quantité, voire moins, qu’en 2018.

Les participants à la Phase 2 ont enregistré une meilleure sécurité alimentaire, avec un score de consommation alimentaire (SCA) compris entre 42,7 et 45,8 (une valeur correcte est supérieure à 42,5), et 51,5 % du groupe a atteint un SCA correct de 42,5.

Henderson, R. & Herby, L. (2019). Catholic Relief Services Democratic Republic of the Congo Ditekemena emergency food security project evaluation. September to October 2019. Catholic Relief Services (CRS). https://seads-standards.org/wp-content/uploads/2021/04/Henderson-R-2019.pdf.